62e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme

Catégories : Publications


La Ligue des droits et libertés – Section de Québec tient à souligner le 62e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme célébré le 10 décembre. Nous en profitons pour réitérer toute l’importance et l’actualité de ce texte en tant que fondement des valeurs qui doivent orienter notre avenir commun.

Alors que l’époque est à la glorification de la liberté individuelle, à l’augmentation des écarts de richesse et à la marginalisation de toute une frange de notre société (itinérantEs, travailleuses et travailleurs du sexe, immigrantEs et réfugiéE, assistéEs sociaux, analphabètes, etc.)  la reconnaissance effective des droits civils et politiques comme des droits économiques, sociaux et culturels par les États du monde est toujours un enjeu majeur.

Même au Canada et au Québec où les droits et libertés de la personne sont reconnus sur papier, leur garantie effective reste largement à gagner. Les menaces à nos droits et libertés ne cessent de se multiplier (pauvreté, racisme, sexisme, inégalités, préjugés, abus policiers, etc.). Et, malgré les progrès notables que nous avons faits dans les dernières décennies, les défis ne se comptent plus: la pleine justiciabilité des droits économiques et sociaux (droit à la santé, à l’éducation, à un revenu décent) n’est toujours pas réalisée; le profilage policier et judiciaire fait toujours la manchette; de justes réels recours ne sont toujours pas offerts aux personnes victimes d’abus policiers; la réalité des personnes immigrantes et réfugiées est encore parsemée d’embuches et d’obstacles inacceptables; les mesures pour éliminer la pauvreté tardent à être prises alors que nous en avons les moyens comme société; trop de gens tolèrent être témoins de racisme, de sexisme; l’accessibilité à la justice est sans cesse restreinte, notamment en raison de la non-actualisation des barêmes d’accessibilité à l’aide juridique, etc.

Au-delà des luttes sectorielles que nous devons continuer mener pour que l’égalité devienne une réalité, nous ne rappellerons jamais suffisamment le caractère universel, interdépendant et indissociable des droits.

S’il faut profiter de l’anniversaire de la DUDH pour célébrer les avancées accomplis, il faut également en profiter pour retrousser nos manches afin d’en arriver à se donner une société libre d’inégalités et de violations aux droits de la personne !