CHOI Radio X : la liberté d’expression à sens unique ?

Catégories : Communiqués


Communiqué de presse
Vendredi 14 février 2014 – La Ligue des droits, section de Québec (LDL-Qc), tient à exprimer sa préoccupation relativement à un enjeu actuel touchant la liberté d’expression. Le propriétaire de la station de radio CHOI Radio X intente présentement une poursuite de 250 000 $ contre Jean-François Jacob et Éric Beaudry. Bien que les faits exacts restent à démontrer, il apparait que ceux-ci auraient critiqué cette station pour le type de propos tenus sur les ondes. Rappelons que Radio X a souvent défendu des propos haineux, non fondés et injurieux tout en revendiquant sa liberté d’expression. Aujourd’hui, elle se retrouve à vouloir limiter la liberté d’expression de deux personnes. Le procès aura lieu du 17 au 21 février au Palais de justice de Québec.

Cette situation particulière devra être tranchée par le tribunal, mais pour la LDL-Qc, elle pose plusieurs questions. Si la Cour supérieure n’y a pas reconnu spécifiquement une « poursuite-bâillon », elle n’en a pas moins exprimé des inquiétudes par rapport à la liberté d’expression. Quelle marge de manoeuvre reste-t-il à des citoyens souhaitant critiquer publiquement une station de radio tenant régulièrement – selon le Conseil de presse1 – des propos haineux, incitant à la violence, raciste, et méprisant ? Quel est le pouvoir des simples citoyens face aux poursuites des entreprises qui tentent de limiter leur liberté d’expression ?

Plus globalement, il faut se demander comment assurer un espace médiatique qui respecte réellement la diversité et les droits de la personne ?

La LDL-Qc, qui a organisé une activité publique sur la question en novembre 2012, continue sa réflexion et invite la population à en faire de même.

30

Sébastien Harvey
Coordonnateur
581 984-4506