- Ligue des droits et libertés – Section Québec - http://liguedesdroitsqc.org -

33 organismes de Québec et Chaudière-Appalaches réclament la reconnaissance du racisme systémique

Communiqué
33 organismes de Québec et Chaudière-Appalaches réclament la reconnaissance du racisme systémique
Québec, 14 décembre 2020 – Dans la foulée du rapport déposé aujourd’hui par le Groupe d’action contre le racisme (GACR), 33 organismes de Québec et de Chaudière-Appalaches réclament que le gouvernement Legault reconnaisse enfin la dimension systémique du racisme au Québec.
Un plan d’action cohérent contre le racisme au Québec doit commencer avec la reconnaissance du racisme systémique. Ne pas reconnaître cet aspect du problème équivaut à ne pas comprendre les causes profondes du problème.
Les 25 mesures annoncées aujourd’hui ne doivent pas amener le gouvernement à lutter contre le racisme en évitant tout sujet matière à débat mais en « prenant le taureau par les cornes » et en appelant un chat, un chat ».
Rappelons d’ailleurs que plusieurs élu.e.s ont déjà tracé la voie. Régis Labeaume, maire de Québec, Valérie Plante, mairesse de Montréal, Justin Trudeau, premier ministre du Canada et même le très conservateur Doug Ford, premier ministre de l’Ontario, ont tous eu le courage de reconnaître l’existence du racisme systémique. Ce que nous demandons aujourd’hui au premier ministre Legault, c’est, en bon québécois, de sortir « du coin où il s’est lui-même peinturé ».
Cette initiative a été lancée par la Coordination des actions contre le racisme à Québec et par la Ligue des droits et libertés – section Québec. 33 organismes ont signé la déclaration.

Déclaration et signataires [1]