Faire un stage à la LDL-Qc.

Le monde communautaire et associatif est connu par de nombreuses personnes à travers le bénévolat régulier ou la participation à des actions ponctuelles. Cependant, le travail dans un organisme communautaire ou dans une association ne se définit pas seulement par ce qui est visible pour le grand public, mais demande un travail en profondeur pour organiser les événements, manifestations, pour connaître et comprendre les sujets de défense, et notamment se tenir informer des sujets d’actualités et des nouvelles politiques.

Faire un stage à la LDL-Qc permet de voir ce travail « de l’ombre », notamment grâce à la réalisation d’un projet durant le stage. En effet, en tant que stagiaire à la LDL-Qc, il ne s’agit pas seulement de suivre un maître de stage et d’observer son travail, puis de rendre un rapport sur ce qui a été observé. La LDL-Qc donne un rôle actif et essentiel aux stagiaires au sein de l’organisme, leur permettant de comprendre le fonctionnement de ce dernier. En effet, lors du stage, le stagiaire doit réaliser un projet en accord avec les objectifs de l’organisme, mais aussi en accord avec ses attentes. Le stagiaire n’est pas un simple observateur passif.

La réalisation d’un projet permet au stagiaire d’appréhender les différents enjeux et défis auxquels est confronté l’organisme, par exemple le fonctionnement humain et administratif de celui-ci, les questions de financement ou encore le travail en partenariat. Le stagiaire acquiert ainsi une autonomie, une confiance en soi, renforce ses compétences de recherche et de communication, son aisance à travailler en équipe, et se créer un réseau. Un stage au sein de la LDL-Qc permet d’avoir une vision réaliste et concrète du travail dans un organisme communautaire.

Il est important de souligner que de nombreux stagiaires sont intéressés par les ateliers d’éducation aux droits. Cependant, ces derniers sont créés et animés par des personnes spécifiques. Il est possible toutefois que le stagiaire ait à donner son point de vue sur la réalisation d’un atelier de façon ponctuelle.

 

Ségolène Allain, février 2018